Menu

BLOGUE

11 Juin

Les 5 C du crédit ou Comment déterminer votre admissibilité au crédit

Vous êtes-vous déjà vu refuser un prêt suite à une demande de financement à votre institution financière, sans connaitre vraiment les raisons du refus?  Vous a-t-on expliqué quoi faire pour rétablir la situation?

Avant même de faire une demande de crédit vous devez en comprendre les bases de décisions de votre institution financière.  Dans le jargon, on appelle cela : Respecter les 5 ‘’C’’ du crédit, soient : la capacité, le capital, la caution, les caractéristiques financières et le caractère.

Si vous comprenez ces aspects du crédit vous serez à même d’établir votre admissibilité à un financement.  Vous éviterez ainsi de perdre votre temps.

Les 5 C du crédit permettront à votre institution financière de déterminer vos aptitudes à assumer votre crédit et être en mesure de vous recommander le produit de crédit adapté à votre situation, cela en toute confiance

La capacité est le montant estimé de la dette qu’un emprunteur et son entreprise peuvent contracter.  Ceci se mesure à l’aide de calculs mathématiques qu’on appelle ratios.  Les 2 ratios le plus souvent utilisés sont : le ratio dette/équité et le ratio de couverture de la dette.  L’institution désire connaitre la capacité qu’aura l’entreprise à assumer sa nouvelle dette et la capacité à rembourser celle-ci advenant un problème.  Malheureusement, il n’existe pas de formule généralisée pour toutes les institutions.  Ces dernières modifieront certains ratios afin qu’ils correspondent à leurs critères d’analyse du risque. Vous devrez alors vous en remettre au directeur de compte, à votre comptable ou à votre consultant afin de calculer les bons ratios.

Habituellement, les institutions financières exigeront un ratio de couverture de la dette supérieur à 125%, soit avoir des revenus annuels supérieur de 25% par rapport à votre dette totale annuelle.

Possédez-vous les ressources financières suffisantes?  Ceci nous amène au capital.  Il s’agit de la mesure de la valeur nette de l’entreprise et de ses propriétaires qui démontrera la capacité qu’a l’entreprise et les individus à gérer leurs finances et à accumuler des actifs tout en remboursant leurs dettes.

 Il est calculé en soustrayant le passif de l’actif de l’emprunteur. Le capital positif assure aux prêteurs que l’emprunteur a accès à des moyens autres qu’à ses revenus mensuels pour rembourser sa dette.

Généralement, les exigences relatives à la valeur nette minimale dépendent du montant du prêt. Prenons l’exemple d’une entreprise qui présente une demande de financement de 100 000 $et dont la valeur nette est plus importante que l’exigence relative à la valeur nette minimale (soit 1.25 fois le montant du prêt). Cette entreprise aura des chances d’être admissible à un prêt.

Dans le calcul de la valeur nette pour les petites entreprises, certaines institutions ne prendront pas en compte la valeur des stocks, inventaire ou produits en cours dans le calcul.  Du côté de l’individu, les institutions ne prendront pas en compte l’ameublement, les objets d’arts et bijoux, les véhicules, sauf si la personne peut prouver que le véhicule ou l’œuvre d’art par exemple, a une valeur importante qui sera confirmée par une évaluation ou un document certifié.

Pour ce qui est du passif, tout sera pris en compte, même les prêts entre vifs ou entre compagnie liées, les pensions alimentaires, les taxes dues ainsi que les impôts non payés.  Notez que pour toute dette due aux différents paliers de gouvernement, les institutions financières exigeront un remboursement préalable de cette dette ou un arrangement qui pourra satisfaire l’institution financière, avant même d’effectuer l’analyse du projet et le débourser du prêt.

C’est à ce moment que nous vous suggérons de prendre l’habitude un fois l’an, de vérifier votre dossier de crédit pour vous assurer que toutes les informations sont à jour et que celle qui sera périmée ou incorrecte soit rectifiée.  Rendez-vous sur le site d’Equifax Canada au : www.equifax.ca pour avoir plus d’information.

Ensuite vérifier votre caution ou la garantie.  C’est la mise en gage d’actifs tangibles ou non tangible, tels que des propriétés personnelles ou appartenant à l’entreprises, de l’argent ou des placements non-RER, des comptes recevables, etc.  La caution servira à garantir les sommes empruntées.  Plus la garantie sera monnayable rapidement, plus votre taux d’intérêt sera bas car le risque de l’institution se verra diminué.

Dans le calcul du montant de la caution que l’institution aura besoin, on calcul la relation entre la valeur de ces biens et le montant du prêt.  On appellera cela le ratio prêt-valeur (RPV).  Ce ratio exprimé en pourcentage, sera différent selon le type de financement utilisé.   Avec un RPV de 75% cela indique que le prêt octroyé sera de 75% de la valeur de l’actif mis en caution.

Les caractéristiques financières seront l’ensemble des renseignements relatifs aux comportements adoptés antérieurement par l’entreprise ou la personne pour rembourser ses dettes. Pour recueillir ces renseignements, les prêteurs utilisent des systèmes de notation comme la cote de crédit et d’autres outils d’évaluation statistique afin de déterminer le risque de crédit et la capacité financière d’un emprunteur éventuel.  Celui qui est le plus souvent utilisé est la cote Beacon.  Plus votre cote est haute meilleure est votre dossier de crédit.  Une cote de moins de 550 indiquera un faible dossier et un risque élevé du rejet de votre demande d’emprunt, sans égard à la qualité de votre projet.  Généralement la cote de crédit pourra varier entre 300 et 900.  Donc plus elle est élevée, plus la cote est favorable. Donc prenez soin de votre crédit.

Les facteurs qui nuiront le plus fréquemment à votre dossier seront :

  • L’acquisition de nombreux produits de crédit en peu de temps;
  • Un ou des emprunt(s) d’une société financière (ex : Citi );
  • L’atteinte fréquente ou le dépassement des limites de vos cartes de crédit;
  • Une déclaration de faillite.  À ce sujet notez qu’elle sera indiquée au dossier de crédit  pour une période d’environ 7ans après votre libération;
  • La fermeture des comptes bien établis en règle.

À l’inverse, les facteurs qui vous permettront d’influencer favorablement votre cote de crédit seront :

  • Avoir des versements de prêts effectués à temps;
  • Réduction du solde d’une carte de crédit renouvelable;
  • Utilisation modérée des cartes de crédit;
  • Non-recours à la consolidation de cartes de crédit.  Car ce dernier sera considéré comme une faiblesse grave à votre dossier de crédit;
  • Aucun recouvrement, jugement ou faillite;

Maintenant si vous avez passé avec succès les 4 dernier C du crédit,  Il faudra cerner le caractère de l’emprunteur.

Est-ce que vous avez de bonnes habitudes?  Êtes-vous en mesure de bien vous gérer?

Les analystes de crédit évaluent également le caractère d’un demandeur en se basant sur un nombre de facteurs. Autant du côté de l’entreprise que des individus, il sera important de connaitre la stabilité de l’entreprise, de la carrière de l’individu et de l’adresse physique de l’entreprise dans les 5 dernières années, de même que la résidence des individus et de leur volonté à fournir des renseignements complets et exacts.

Les principales questions auxquelles devront se poser l’institution financière seront les suivantes :

  • Le client a-t-il eu recours à du crédit dans le passé ?
  • Le client s’est-il vu refuser du crédit dans le passé?
  • Règle-il ses factures à temps (personnel et affaire?
  • Votre client jouit-il d’un bon rapport de crédit (personnel et affaire?
  • Depuis combien de temps l’entreprise est-elle à son adresse actuelle ?
  • Depuis combien de temps la personne vit-elle à son adresse actuelle ?
  • Depuis combien de temps occupe-elle son emploi actuel ?
  • Depuis combien de temps est-ce que l’entreprise existe?
  • Depuis combien de temps l’entreprise exerce-t-elle ses activités tels que présentées?
  • Etc.  Sans compter les sous-questions…

Donc, Le caractère d’un client est renforcé et la demande de prêt est simplifiée lorsque l’information financière est divulguée entièrement et signalée correctement.

Terminé le temps ou les prêts étaient donnés sur une simple poignée de main.  Le processus de préparation est complexe et exigera un investissement de temps considérable de la part des entrepreneurs.  Être bien conseillé et dirigé dans ce processus vous évitera bien des pièges et vous permettra de bien comprendre les nombreuses étapes avant de présenter votre projet.  Vaut mieux prévenir que guérir. N’hésitez pas à utiliser nos services, nous serons en mesure de bien analyser votre projet et vous permettre d’avoir le financement nécessaire.

Chicoine Conseils

Retourner à la liste des articles
Crédit
aux consommateurs